27.10.2015

KidsRights Index 2015: la Suisse en 11ème place

KidsRights (une ONG néerlandaise) et l’université Erasmus de Rotterdam ont publié le classement KidsRights Index 2015. La Suisse occupe la 11ème place.

2014 était la première édition du classement globale sur le respect des droits de l’enfant. La Suisse y occupait la 3ème place après le Portugal et les Pays-Bas. Dans la nouvelle édition la Suisse a glissé derrière la Norvège, les Pays-Bas, le Portugal, l’Islande, la Slovaquie, l’Espagne et l’Irlande et atteint le même score que la Suède, la Tunisie et la France. Etant donné que le score de la Suisse n’a pas changé sa place inférieure est due au fait que les autres pays ont rattrapé la Suisse.

Comme en 2014 la Suisse se classe très bien dans les domaines touchant à la simple survie et la santé basique des enfants. La Suisse atteint à nouveau une valeur de 0.99 pour un maximum de 1 dans les indicateurs du domaine « Vie » (mortalité des enfants de moins de 5 ans, espérance de vie à la naissance, mortalité maternelle). Dans le domaine « Santé » elle atteint à nouveau une valeur de 1 (% des moins de cinq ans souffrant d'insuffisance pondérale, vaccination des enfants d'un an, % de la population qui a accès a une installation sanitaire améliorée, % de la population qui a accès à de l’eau potable). Dans le domaine « Protection » la suisse atteint également la valeur de 1 (2014 : 0.99) dans les données relatives au travail des enfants, les grossesses d’adolescents et l’enregistrement à la naissance.

Avec sa valeur de 0.90 (2014 : 0.79) dans le domaine « Education » la Suisse se trouve toujours dans le tiers supérieure (indicateurs sur la fréquentation de l’école primaire et secondaire des filles et des garçons).

Comme en 2014, la Suisse atteint sa valeur la plus mauvaise de 0.67 (2014 : 0.58) pour le domaine « Environnement stimulant pour les enfants », ou figurent des données sur la non-discrimination, l’intérêt supérieur de l’enfant, le respect le respect de l’opinion de l’enfant et la participation, la législation encourageante, le budget à disposition, la collecte des données et la collaboration entre l’Etat et la société civile pour les droits de l’enfant. Cela correspond au rang 14-22 dans la comparaison des pays entre eux. Tous les pays examinés présentent les plus grands déficits dans cet indicateur.

Site internet du KidsRights Index


Les enfants ont des questions et des droits – à nous d'y répondre!