18.01.2018

Bilan intermédiaire de l’encouragement de la politique de l’enfance et la jeunesse dans les cantons

Dans un rapport au Conseil fédéral l’Office fédéral des assurances sociales tire un bilan intermédiaire positif sur les aides financières de la Confédération en vue de constituer et développer les politiques cantonales de l’enfance et de la jeunesse.

Sur la base de la loi sur l’encouragement de l’enfance et de la Jeunesse (LEEJ) la Confédération peut, depuis le 1er janvier 2013, soutenir financièrement les cantons pour le développement de la politique  de l’enfance et la jeunesse. Jusqu’à présent 12 cantons ont mis en oeuvre ou planifié des programmes correspondants avec l’aide de la LEEJ (BE, BL, UR, VS, FR, NE, SZ, VD, LU, SG, SH et TI).

Une grande partie des programmes dans les cantons vise en première ligne l’aide à l’enfance et à la jeunesse. Il s’agit notamment de mesures telles que l’encouragement des activités extrascolaires, l’accueil extrafamilial, le travail social en milieu scolaire, la formation des parents, les offres de conseil et soutien à  l’éducation. Presque tous les programmes ont prévu ou mis en oeuvre des mesures pour la participation des enfants et des jeunes. Une bonne moitié des programmes comprennent des mesures pour la protection de la jeunesse. Seulement deux programmes (NE, SG)  incluent des mesures visant à renforcer les droits de l’enfant au sens stricte.

Les aides financières de la Confédération sont limitées dans le temps et ne peuvent être octroyées que jusqu’à 2022.


Les enfants ont des questions et des droits – à nous d'y répondre!